// Vous lisez...

Au Fil des planètes

La logique naturelle des signes zodiacaux

Pour ce nouveau Fil des Planètes au seuil de l’été, alors que le Soleil est sur le point d’atteindre sa hauteur maximale dans la sphère céleste, tout le monde aura remarqué (du moins sous nos latitudes nord) l’allongement sensible des jours qui aura, pour nous astrologiens, un impact sur les comportements des Gémeaux.

Pourquoi cette référence à la croissance des jours et à la course du Soleil dans la sphère céleste ? Tout simplement parce que l’astrologie plonge ses racines dans les réalités naturelles du ciel et de la Terre, ce que les astrologues-astronomes sumériens du premier millénaire avant notre ère avaient compris bien avant nous. Leurs observations scrupuleuses des phénomènes naturels (physiques, astronomiques), de la nature, de la vie sociale, leur ont permis d’établir des corrélations pertinentes entre les phénomènes célestes observés et les comportements humains. De leurs observations est née, il y a environ trois mille ans, une astrologie ancrée dans le réel. Les astrologues sumériens avaient compris bien des choses de la "logique du ciel" que bon nombre d’astrologues de notre temps ont, hélas, bien souvent oubliées !

Puisqu’il y a une logique céleste (astro-logie oblige !), l’approche moderne de l’astrologie conditionaliste y fait naturellement référence pour comprendre au-delà ou en-deçà de la symbolique des signes zodiacaux le pourquoi du comment des significations astrologiques. Ainsi pour l’astrologie moderne les signaux physiques du ciel tels qu’ils sont perçus sur Terre (proportions jour/nuit, croissance, décroissance des jours ou des nuits, variations des déclinaisons, etc.) parlent… Et ce langage, si important à connaître lorsqu’on étudie l’astrologie donne, quand on l’a assimilé, des clef de compréhension inestimables de toute la symbolique astrologique.

Nota bene : Les cours que j’enseigne permettent aux étudiants de s’approprier ce langage naturel et, par là, être en pleine mesure de comprendre en profondeur la symbolique astrologique en évitant les contre-sens et les errances interprétatives.

Que se passe-t-il dans notre ciel de juin au moment où j’écris ce Fil des Planètes (nous sommes le 7 juin) ?

Du 21 mai au 21 juin, le jour croît et atteindra son maximum de durée lorsque le Soleil aura atteint le point solsticial (point le plus haut dans la sphère céleste) le 21 juin à 16h39 TU. La nuit, elle, sera alors réduite à sa portion congrue. En Gémeaux les forces du jour sont envahissantes...

Dans la logique naturelle du zodiaque chaque signe réagit au précédent en compensant, transformant son mode de rapport au monde spécifique. Par exemple, le Taureau réagit au très réactif et impulsif Bélier en tempérant ses emballements sans lendemain et ses ardeurs conquérantes. Dans la même logique, les Gémeaux réagiront à la concentration et au flegme du Taureau, par une extrême ouverture. Multiples, plein de projets, de rêves, de passions, d’activités, les Gémeaux seront d’une excitabilité diffuse, conforme à la logique du cycle solaire où les jours atteignent leur maxima de durée. Le monde sera perçu pour les Gémeaux comme un vaste espace quasi illimité à explorer...

Les Gémeaux plus multiples que doubles en réalité, nous surprendront par leur multiple talents et facettes. Une image qui convient pour illustrer cette pluralité de centres d’intérêts et de facettes qui caractérise les Gémeaux est celle de l’habit d’arlequin. Observez les Gémeaux de votre entourage et peut-être serez-vous surpris par leur multiplicité. Pour appuyer mon propos, je prendrai pour exemple un personnage connu, natif des Gémeaux : Clint Eastwood. Avant de devenir le grand acteur et réalisateur que nous connaissons, Clint Eastwood a pratiqué un nombre de métiers aussi divers et variés que maître nageur, instructeur militaire, acteur, réalisateur tout en s’investissant dans la politique et sans oublier de continuer de cultiver sa passion pour le jazz. Passion, très Gémeaux, soit dit en passant, par l’infinie variété des possibles à partir d’un seul thème que permet ce style de musique. Ce sont là, à coup sûr, quelques talents parmi bien d’autres que ce personnage aux facettes multiples doit cultiver.

Le jour atteignant son amplitude maximale, l’excitabilité Gémeaux sera donc très diffuse, ce qui sera propice au déploiement d’une grande liberté et légèreté. Mobilité extrême de pensées, d’opinions, de désirs, d’humeurs... Les Gémeaux auront cette capacité de nous surprendre par leurs volte-face, leur manque de sérieux, leur humour, leur ouverture relationnelle. Ils détesteront la plupart du temps les systèmes de pensée trop rigides, les dogmatismes, préférant emprunter les chemins buissonniers davantage ouverts aux découvertes inattendues et aux surprises de l’instant.

Voilà donc quelques traits de la psychologie du Gémeaux... qui seront donc compensés par le signe du Cancer qui lui succède dans la roue du zodiaque. À l’extrême ouverture, mobilité des Gémeaux, les Cancer réagiront par leur besoin de délimiter leur territoire, de construire un cocon pour se protéger de tout ce qui peut être perçu extérieurement comme menaçant pour leur sécurité intérieure. Autre signe, autre logique… que nous étudierons peut-être dans un prochain Fil des Planètes.

Vous souhaitant un bel été !

Patrick Legwen, enseignant en astrologie conditionaliste

Autres articles dans cette rubrique :

Au Fil des planètes

| | Plan du site | Infos juridiques et copyright
www.astrologie-moderne.eu © 2009-2018. Réalisation : astroclic.net.