// Vous lisez...

Comprendre...

Pourquoi les signes zodiacaux nous influencent-ils ?

P. Le Guen

Tout d’abord remarquons le raccourci de langage que renferme la question telle qu’elle est posée. Evidemment ce ne sont pas les signes zodiacaux qui peuvent avoir un impact sur nos comportements car le signe est une convention de langage, une image, une représentation d’une réalité bien plus complexe : celle du réel astronomique, d’un environnement géo-planétaire avec lequel le vivant est en relation.

L’astrologie parle de cette relation, car son postulat de base est que l’homme, le vivant de manière générale, n’est pas coupé de son environnement proche (sa famille, sa culture...) et lointain (le climat jusqu’aux rythmes planétaires du système solaire). Il y a une relation de type adaptatif et étudier l’astrologie c’est donc s’intéresser à cette relation d’adaptation entre l’homme et son ciel de naissance (entendons par là, la configuration spacio-temporelle spécifique qui semble agir comme un marqueur important dans le développement de la psyché humaine).

Qu’est-ce qu’un signe zodiacal ?

C’est un rythme ou plus exactement la phase d’un cycle de variations du signal jour-nuit. En effet tout au long de l’année la proportion des jours et des nuits fluctue au rythme des saisons. C’est un phénomène appelé photopériodisme par les scientifiques et zodiaque par les astrologues ! Les astrologues ont pris au sérieux bien avant les scientifiques de l’ère moderne cette alternance des jours et des nuits. Ils ont remarqué que ces phases influençaient la construction du caractère d’une personne, d’où la typologie zodiacale que tout le monde connaît en ouvrant son journal. Une personne née par exemple, sous le signe du Bélier sera marquée par une égalité du signal jour-nuit. Dans le jargon de l’astrologie conditionaliste, l’influence de cette phase se caractérise par un "sens des contraires" très marqué chez les natifs du Bélier. Ils perçoivent plus que d’autres dans leur environnement des contrastes et tendent à opposer ce qui est différent ou à s’affirmer en s’opposant, bref à raisonner en terme de contraire ou de paire d’opposés (le blanc n’est pas le noir, celui qui n’est pas avec moi est contre moi...). En exemple célèbre, le philosophe Descartes (avec 5 planètes dans le signe du Bélier !) est connu pour son dualisme corps-esprit.

Pourquoi ces phases sont-elles représentées par des animaux ou des symboles ?

J’ai envie de dire par commodité même si cela n’est pas tout à fait exact. Les anciens qui avaient une grande intelligence symbolique ont magnifiquement rendu compte de la réalité astronomique des différentes phases des variations jour-nuit du zodiaque et de leurs effets sur l’homme en imaginant le bestiaire zodiacale. Songez au signe du Cancer symbolisé par une écrevisse : cet animal marche à reculons, il symbolisera ainsi la décroissance du jour qui vient d’atteindre son maxima de durée. En effet le signe du Cancer est marqué par le passage du soleil à son maximum de hauteur dans la sphère céleste. En Cancer le soleil entame donc sa marche "en arrière", sa hauteur décroit ! N’est-ce pas là une symbolique pertinente ? Autre exemple : pour le signe de la Balance (le soleil y fait son entrée vers le 21 septembre) , les plateaux représentent le retour à l’équilibre jour-nuit de l’équinoxe d’automne lorsque le soleil entre dans ce signe. Ceci du côté de la description du phénomène astronomique sous-jacent. Mais cette symbolique zodiacale illustre aussi les comportements humains associés. Les natifs de la Balance (et ses plateaux en équilibre) sont réputés pour leur entregent, en somme leur capacité à lier adroitement ce qui semble inconciliable (comme le jour et la nuit !). Les natifs du Cancer, sont réputés pour leur capacité à préserver leur univers (la famille, leur clan...) contre tout risque d’éclatement ou d’intrusion, ce que symbolise la carapace de l’écrevisse... Ici la symbolique zodiacale joue merveilleusement sa fonction d’associer des éléments apparemment désunis [1] : la réalité externe des cycles jour-nuit et les réalités internes des comportements humains. Rendons hommage à la puissance de la pensée symbolique capable de dire beaucoup sur un mode synthétique.

Pour résumer : Les signes du zodiaque sont l’expression d’une réalité astronomique et humaine non séparées. Ils rendent compte de phénomènes astronomiques (signaux objectifs) et des réponses humaines qu’ils suscitent (conditionnements naturels). Le zodiaque possède une réalité qui déborde sa seule représentation symbolique. Il peut donc être exploré sous l’angle du photopériodisme et des phénomènes naturels cycliques effecteurs de comportements adaptatifs pour le vivant. Fait remarquable : l’astrologie attire à elle tant de critiques en tout genre (liés à des croyances la plupart erronées), que les phases des variations annuelles jour-nuit du zodiaque n’ont jamais attiré à elles le moindre intérêt scientifique (à ma connaissance) ! Phénomène hypnotique bien connu : pour créer un aveuglement perceptif sur un point, il suffit de focaliser fortement l’attention sur un autre point (peu importe l’éloignement). Vous l’aurez compris le mot "astrologie’ suffit à créer un tel aveuglement dans le champ de la connaissance !

P. Le Guen

Si cette approche naturelle de l’astrologie vous intéresse, sachez que j’ai mis en place un enseignement à distance depuis 2013.

Notes

[1] Souvenons-nous de l’étymologie du mot symbole : du grec ’sumbolon’ : lancer avec, jeter ensemble, réunir)

Autres articles dans cette rubrique :

Comprendre...

| | Plan du site | Infos juridiques et copyright
www.astrologie-moderne.eu © 2009. Réalisation : astroclic.net.
SPIP Theme by The Masterplan